Changement de gouvernance

L’édito de la Présidente : Marion Lehmans, le 06/07/20 ;

SupDPO, un réseau de référence ;

Je prends la relève d’un réseau désormais bien identifié dans le secteur. Le travail mené par mes prédécesseurs depuis de longues années et mis en valeur par l’entrée en vigueur du RGPD, a porté ses fruits. SupDPO est un acteur de référence, tête de réseau sectoriel, producteur régulier d’analyse de conformité. La coopération sectorielle est un solide ciment qui nous unie.

Sur le sujet RGPD, cette coopération est en effet essentielle car nous sommes tous interreliés et nous utilisons tous les mêmes outils : Grâce au réseau, nous gagnons du temps sur les dossiers. Grâce au réseau, nous officialisons des règles de fonctionnement commune. Grâce au réseau, chacun bénéficie d’une veille organisée, commune, par + de 150 établissements. Le réseau a donc une importance de premier ordre pour l’exercice de nos fonctions de DPO de l’ESR et pour les établissements.

Des chantiers pour le secteur

J’ai pris mes fonctions de Présidente car je crois profondément à l’intérêt public de la mission incarnée par SupDPO et à la nécessité pour nous tous, DPO de l’ESRI, de continuer à collaborer ensemble.

Après la période de 2018 qui avait vu partir une vague de CIL (ancêtre du DPO), nous sommes aujourd’hui dans une période charnière, avec les 2 années de vécu RGPD : tout l’écosystème de l’enseignement et de la recherche s’engage dans une transformation numérique sans précédent, alors qu’il reste, plus que jamais, d’une complexité structurelle incroyable.

Dans ce contexte, les établissements peuvent compter et tirer partie des ressources du réseau (cf. Publications [liens à ajouter], des analyses de risque partagées et des débats juridiques que nous avons entre DPO permettant de tirer des conclusions communes et acceptables par nos établissements respectifs. Les chantiers progressent donc, petit à petit.

Le métier de DPO dans l’ESRI

Les DPO de l’ESRI sont de brillants artisans du numérique, dont le bagage de compétences est d’une très grande richesse : tantôt ouvriers et mécaniciens des systèmes d’information, tantôt pédagogues et enseignants, tantôt défenseurs des droits et des libertés, plus que jamais, toujours, chef d’orchestre de l’intégration de la conformité dans les processus des établissements. Un DPO dans l’ESRI sait s’adapter au rythme de son organisation. Il sait aussi déplacer des montagnes. Les DPO de l’ESRI ont tant de mérites !

Les axes du mandat

Je place mon mandat sous le signe de la continuité bien sûr : mutualisation des travaux et harmonisation des pratiques sectorielles, rayonnement du réseau. Mais je voudrais aussi que mon mandat soit le marqueur d’une nouvelle étape avec une organisation agile, des chantiers RGPD menés par les établissements valorisés et des DPO de l’ESRI dotés de plus de moyens. En un mot, que l’ESRI continue de compter sur nous.